tomas-saraceno

Que voir à Paris en ce moment – édition décembre 2018

Alors que les jours raccourcissent et que l’hiver approche, il est plus que jamais nécessaire de trouver des occupation, à Paris, pour ses week-ends. Découvrez ci-dessous un guide des expositions du moment, en solo, en duo, entre amis ou en famille.

Objectif ? Apprendre, attiser sa curiosité, découvrir ou re-découvrir des artistes ou des courants artistiques et surtout sortir de chez soi. Même si rien ne vous empêche de rentrer rapidement vous glisser sous un plaid, sur votre canapé, dès l’exposition terminée.

Découvrez sans plus attendre que voir à Paris en ce moment.

 

Pour les adeptes d’art contemporain

tomas-saraceno-july

Quel lieu mieux que le Palais de Tokyo pour une virée dédiée à l’art contemporain à Paris ? L’exposition ON AIR laisse une carte blanche à l’artiste argentin Tomas Saraceno. Explorant les relations entre humains et non-humains, ses installations forment un écosystème qui interpellent.

Vues sur les réseaux, les 70 toiles d’araignées de l’artiste qui reproduisent les formes géométries complexes de celles tissées par les arachnides. Sachez que certaines ont d’ailleurs été tissées par de véritables araignées.

tomas-saraceno

Entre l’architecture, les arts et les sciences de la vie et de la terre, Tomas Saraceno livre sur les 20 000 m2 d’espace d’exposition du Palais de Tokyo une exposition étonnante.

À voir jusqu’au 6 janvier 2019.

Pour les fanatiques de grandes rétrospectives

Quand on aime les rétrospectives, les possibilités sont multiples cet hiver, dans la capitale parisienne.

miro-grand-palais-expo-paris
Joan Miro, Femmes et oiseau dans la nuit, 5 mai 1947 (détail), New-York, Calder foundation © Successio Miro

Pourquoi ne pas aller re-découvrir l’oeuvre de Joan Miro, peintre espagnole fantasque et original qui a marqué durablement l’histoire de l’art moderne ?

C’est le Grand Palais qui dédie une partie de ses espaces d’exposition à l’artiste, sous le commissariat de Jean-Louis Prat – à la fois écrivain, historien de l’art et ami du peintre.

Bien entendu, si vous aimez la peinture autrichienne du début du siècle, vous pourrez aller admirer les œuvres de Egon Schiele. Quant au controversé et contestataire Jean-Michel Basquiat, il se trouve également à la Fondation Louis Vuitton.

Pour les amoureux des voyages

Le thermomètre est négatif, à l’instar de votre moral ? Rendez-vous à la Fondation Cartier (une bonne occasion de passer rive gauche, si vous n’y mettez jamais les pieds).

En effet, la fondation située dans le 14ème arrondissement, accueille cette hiver (jusqu’au 24 février), une superbe exposition intitulée Géométries Sud, du Mexique à la Terre de Feu.

Vous ferez le plein de couleurs, d’architectures inspirées de l’époque pré-colombienne ou inca, bref, un aller simple pour l’Amérique latine à moindre coût.

geometries_sud_anna_mariani
Façades, Anna Mariani

Pour les passionnés de photographie

Quoi de mieux pour s’évader et ouvrir son esprit que de voir les oeuvres de David Lachapelle. Photographe à l’esprit hautement atomisé, il livre une exposition conçue spécialement pour la galerie Templon. Ça parle pop-stars, strass, paillettes et Jésus-Christ, tout ce qu’on aime. Le roi du kistch pose ses valises dans la capitale jusqu’au 29 décembre 2018.

Pour les enfants (et leurs parents)

Si vos enfants sont vraiment jeunes, pourquoi ne pas les emmener au Musée en Herbe (dans le 1er arrondissement) ? Une exposition Monsieur, Madame s’y tient actuellement et qui ne fond pas devant ces bonhommes jeunes et leurs défauts si charmants…

Monsieur Madame au Musée en herbe

Sinon, sachez que le Centre Pompidou propose un parcours pour les enfants dans le cadre de son exposition dédiée au cubisme. une façon intéressante et ludique d’initier votre progéniture aux œuvres de Georges Braque, Robert Delaunay et de Pablo Picasso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *